mercredi 1 juin 2016

Moka - Tatiana de Rosnay

Titre: Moka
Auteur: Tatiana de Rosnay
Edition: Le livre de poche
Nombre de page: 281

Quatrième de couverture:


Justine mène une petite vie tranquille entre son mari, ses deux enfants et son boulot de traductrice free-lance. Mais un mercredi après-midi, tout bascule. Un chauffard renverse son fils en plein Paris, et prend la fuite, à bord d'une berline couleur moka. Malcolm sombre dans le coma,l'enquête piétine... Seule contre tous- ou presque-,Justine veut découvrir la vérité. Jusqu'au bout. Et à n'importe quel prix.



Ce livre ressemble beaucoup au témoignage d'une mère, toute les réactions peuvent réellement se produire bien-sur il faut garder à l'esprit qu'on a chacun une réaction différente d'une personne à l'autre mais la on est dans les émotions de Justine est j'ai vraiment apprécier ce personnage, qui recherche juste à comprendre comment l'inexplicable à pu se produire. Et comment peuvent réagir l'entourage proche voir moins proche quand un drame comme celui-ci arrive et chamboule notre vie. 
Je reconnais qu'il y a des moments ou j'aurais agit différemment et donc du coup j'étais dans l'incompréhension de certaines réaction de sa part mais c'est aussi bien de voir d'autres point de vue que le sien.
La fin est bien réussi et aussi émouvante que le reste du livre, Tatiana de Rosnay nous offre là un bouquin tout dans l'émotion et le ressenti des drames qui rappelons le peuvent arrivé à n'importe qui... Bien que je me suis aussi demander qu'elle aurait pu être la fin si la fin avait été autrement, comment aurait-elle réagit dans le cas inverse?? 
Le récit sinon se lis assez vite car on mène l'enquête et on veux aussi savoir ou cela la mènera, avoir des réponses. La découverte de cette enquête est aussi attendu avec impatience et du coup on a un petit retournement d'émotion et de situation que j'ai apprécier.



mardi 24 mai 2016

Angie, 13 ans, disparue.../ Ecoute-nous de Liz Coley

Titre: Angie, 13 ans, disparue.../Ecoute-nous
Auteur: Liz Coley
Edition: France Loisir
Nombre de page: 384

Quatrième de couverture:


Tout oublier pour survivre
Angela, 13ans, est kidnappée pendant un camp de vacances. Elle réussit à s'évader, rentre chez elle...pour découvrir que sont absence a duré 3 ans. Elle ne se souvient de rien. 
Qu'a-t-elle subi durant sa disparition? Comment s'est-elle échappée et qui est son ravisseur? 
Alors qu'Angela tente de retrouver la mémoire, son comportement devient de plus en plus étrange et totalement incontrôlable. La jeune fille l'ignore, mais ce qu'elle a vécu est encore plus terrifiant que tout ce qu'elle peut imaginer...  


Ce livre est une pépite, on plonge littéralement sous la plume de Liz Coley, elle a cette aptitude à nous faire devenir Angela, elle connaît aussi très bien sont sujet, en quelques sorte l'auteur peut même se glisser dans un des personnages.
Les évènements s'enchaine pour la petite Angela, mais se suspense nous pend à chaque mot et on ne peux que rester aux côtés d'elle jusqu'a la dernière page. 
Ici vous l'aurez compris on suit Angela, qui revient chez elle après 3ans d'absences, mais que c'est t-il passé pendant ce temps? Qu'a-t-elle pu vivre pendant une si longue periode? Demandez vous ce que vous pourriez ressentir si on vous volais 3 années comme si c'était juste le lendemain d'une journée, et vous comprendrez le trouble de cette jeune fille... Elle part à 13ans entre copine, tout devais bien se passé et elle revient au même âges comme si de rien n'était dans un corps de 16ans, suivie par une psychologue, Dr Grant Lynn, qui va l'aider à passé se cap compliquer, mais tout ne va pas se passé comme prévue. 
Elle devait entrevoir le bout du tunnel, mais elle va découvrir que le chemin va être plus long que prévue, en effet elle va découvrir que sa psyché est habité par plusieurs personnalité qui vont lui jouer bien des tours car elle possède leur propre personnalité. 
Ces parents vont êtes aussi bousculer par ces retrouvailles, partagé entre la joie et la peur de découvrir ce qu'il a bien pu arrivé à leur petite fille. Si on est parent sa nous poussent aussi aux questionnement, comment aurait-on réagis face à pareil situation?
Bref ce livre à été un véritable coup de cœur 
 

Le jeu de l'ombre T2 - Sire Cedric

Titre: Le jeu de l'ombre T2(Alexandre Vauvert)
Auteur: Sire Cédric
Edition: Pocket 
Nombre de page: 597

Quatrième de couverture:

Sexe, drogue et rock'n'roll! Malko Swann aime vivre à deux cents à l'heure, mais à trop jouer avec la mort, il a bien failli perdre la partie. Cette nuit-là, sur une petite route de campagne sinueuse, il aurait dû mourir: sa voiture a fait une chute de trente mètres en bas du pont du Diable. Malko est un miraculé.
Mais il en paie le prix: la star du rock est désormais incapable d'entendre les notes de musique. Et dans l'ombre, quelqu'un l'observe. Un nouveau jeu a commencé.


J'ai lu ce second tome juste après le premier tome ( l'enfant des cimetière), et je crois après coup que c'était une erreur, sa enlève un peu l'impression de page turner de la lecture car on sait de quoi il va s'agir à peu près. Mais l'auteur à toujours une très belle plume, fluide ce qui lui donne tout sont charme et surtout qui nous fait confondre réalité et rêve ou paranormal.
J'ai apprécier que l'auteur change de schéma d'écriture entre ces 2 livres, car quand on les lis à la suite on se croit vraiment dans un autres livres et pas dans la suite direct du premier, ce qui fait qu'on peu aussi les lires séparément même si on perd les quelques touche qui rappel le premier tome. Malgré cela le début a été un peu long a se mettre en place peut être parce que justement je les ai lu successivement ou que le personnage de Malko Swann est un personnage sans cœur et qui ne provoque pas la compassion...
Malheureusement (ah moins que se ne soit voulu) ici on ne s'attache pas au personnage de Malko qui est imbu de lui même et un personnage plat, qui n'a rien à raconter ce qui alourdit le récit car du coup il n'a pas grand chose à raconter et on en revient un peu toujours au même (sur sa personnalité et non sur l'histoire) ce qui est un peu dommage pour un personnage principal ! Du coup on a un plus grand attachement au personnage de Jack qui nous intrigue et qui nous inspire de l'ampathie, le personnage de Jeffrey Larrieu (le nouveau dans la bande de Vauvert) aussi nous intriguent et on se pose des questions sur lui.
J'ai aussi été légèrement déçu par la fin semi-ouverte, bon il faut savoir que j'aime pas les fin ouverte, donc sa joue aussi sur mon ressentie car du coup j'aurais aimer en savoir plus sur Larrieu.
Sa reste tout de même un bon thrilleur, bien rythmé et sa j'adore je pense donc continuer a suivre les livres de Sire Cédric.


dimanche 15 mai 2016

L'enfant des cimetières T1 - Sire Cédric

Titre: L'enfant des cimetière T1(Alexandre Vauvert)
Auteur: Sire Cédric
Edition: Pocket 
Nombre de page: 544

Quatrième de couverture:

Ce pourrais être un simple fait divers: un fossoyeur tue sa femme et ses enfants au fusils à pompe avant de se donner la mort David et Aurore, journalistes, sont sur les lieux, certains de tenir un sujet en or. Le lendemain, c'est Kristel, la compagne de David, qui est victime d'un tueur dément. Pour le commandant Vauvert, cette affaire présente trop de zone d'ombres, et celle-ci ne vont pas cesser de s'étendre. La vague de meurtres se répand, emportant David jusqu'au bord du précipice, jusque dans les rêve de l'enfant des cimetières.


J'ai beaucoup aimer cette lecture, on est captivé dès les premières page et  j'ai trouver sa fantastique ainsi que l'écriture toujours aussi fluide de l'auteur, tout est fait pour nous transporter Verre Terre-Blanque. L'auteur à eu l'idée ingénieuse de nous mettre des personnages qui se détache des uns et des autres ce qui nous permet de bien ce les représentées. Le tout mis en petit chapitre pour encore plus dévoré ce livre ainsi l'auteur à réussie a faire de ce livre un page-turner.
J'ai beaucoup appréciée cette façons de lié tout les personnages entre eux, ont compati à leur aventure, ont est heureux quand il vont bien et ont flanche quand il sont dans une situation à risque.
De plus ici ont peut se poser la question, à savoir si c'est qu'une légende urbaine qu'on nous raconte là ou s'il y a bien un réelle meurtrier? Va t-on être plus dans le fantastique ou le réalisme?
L'auteur à aussi été très ingénieux dans sa manière d'écrire ce roman, car il nous laisse des bribes d'informations pour rechercher le coupable mais pas de grand texte se serait trop simple, juste quelques bout de phrase, si on n'a pas vue tout les petit indices car on était trop dans notre lecture, il nous les remet en pleine figure vers la fin du livre.
Ce qui à fait de se livre un très bon livre c'est qu'on à une histoire du début à la fin puisque même si en le finissant on peu imaginer d'autres chose, l'auteur nous explique bien ce qui arrive a ces personnages sans nous laisser choir dans le néant.
En ce qui concerne les personnages, j'ai beaucoup plus été attiré par le personnage de la belle Kristel.

jeudi 17 juillet 2014

La gloire de mon père - Marcel Pagnol


Titre: La gloire de mon père
Auteur: Marcel Pagnol
Date de parution: 01/1988
Edition: de Fallois
Nombre de page: 217
Prix: /

Quatrième de couverture:

Parce que j'ai maintenant des petits-enfants, j'ai souvent envie de raconter des histoires: c'est la fonction naturelle des grands-pères, et peut-être leur plus grand mérite.
Le mien me racontait Peau d'Ane, la Belle et la Bête, Riquet à la Houppe...Pour moi, j'ai préféré vous raconter l'enfance d'un petit garçon, qui fut aussi celle de vos grands-pères, et qui n'est peut-être pas très différente de la vôtre, car les petits garçons de tous les pays du monde et de tous les temps ont toujours eu les mêmes problèmes, la même malice, les mêmes amours.

Mon avis:

Un livre vraiment passionnant, qui nous montre un peu de la vie qu’on connue nos arrières grands-parents. On suit Marcel dans son enfance avec son insouciance et on apprend la vie telle qu’il nous l’a montre comme si nous pouvions retourner en enfance.
C’est un premier tome très touchant ou on évoque l’amour d’un père à son fils, ou on apprend les valeurs de la famille. On découvre ici les caractères de chacun et une famille très unis qui vivent une vie simple et plutôt paisible.
J’ai aimé comment Marcel Pagnol nous décrit son enfance ici, sans nous cacher ses ressentis malgré que sa touche un peu sa fierté, il nous donne l’impression de vivre son histoire en même temps qu’il nous l’a raconte et sa c’est juste merveilleux car je trouve que c’était une belle époque.
Il nous parle aussi des valeurs qui sont chère à sa famille mais qui sont aussi des coutumes de cette époque révolue, qui nous permet de nous rendre compte à quel point la vie à changer en peu de temps. Nous avons même deux point de vue sur la chrétienté qui avant étais un peu le centre de la vie.
J’ai aussi été touché par certaine phrase dont une tellement bien écrite je trouve, elle se trouve page 22 : « L’âge de mon père, c’était vingt-cinq ans de plus que moi, et ça n’a jamais changé. L’âge d’Augustine, c’était le mien, parce que ma mère, c’était moi, et je pensais, dans mon enfance, que nous étions nés le même jour. »